Wind Turbines

Arrêter ou continuer

Jeune, j’ai quitté le CEGEP pour trouver en quoi et surtout pourquoi je devais étudier. Ça m’a pris 6 ans avant de trouver mais je suis revenu aux études à l’École Polytechnique avec l’objectif de travailler en énergies alternatives.



Au début de cette recherche de sens donc, j’ai lu un livre intitulé « Autobiographie d’un Yogi ». Ce fut une intéressante découverte d’une philosophie bouddhiste. Dans ce livre, Yogananda raconte qu’alors qu’il était étudiant et qu’il revenait de faire une course, il fut attiré par un attroupement autour d’un homme. S’approchant, il vit que ce dernier était dans une méditation profonde et qu’il lévitait. Il nota aussi que ça lui générait beaucoup d’offrandes de la part des gens de l’attroupement.

À son retour, il raconta l’évènement à son maître qui soupira et lui répond « En effet, certaines personnes, alors qu’elles progressent dans leur développement, trouvent un endroit confortable et décident de s’y installer, ce qui en général met un terme à leur développement ». Cette histoire m’avait beaucoup frappé et toute ma vie, elle est restée présente comme une composante de mon cadre de référence.

Cette semaine, alors que j’écoutais la radio, j’ai entendu une entrevue de Michel Barrette. Il expliquait que son personnage de « Hi Ha Tremblay » avait eu un succès fou et que, bien qu’il ait cessé de le mettre en scène depuis une vingtaine d’années, on lui demandait encore aujourd’hui de le faire et que les gens qui l’aborde lui en parle souvent. Il exprimait sa satisfaction d’avoir pris la décision de s’écarter de « Hi Ha Tremblay » car ça lui a permis de revenir au théâtre et de poursuivre le développement d’une carrière intéressante et diversifiée, ce qu’il n’aurait certainement pas pu faire s’il avait gardé ce personnage si fortement typé.

Cette entrevue m’a fait penser au léviteur de Yogananda. Je me suis dit que, de un, Yogananda avait raison car le confort et la facilité peuvent facilement devenir des pièges et que, de deux, Michel Barrette est un homme sage qui mérite notre respect.

Mais plus globalement, cette leçon d’actualité nous rappelle que le chemin du succès instantané et de la facilité est rarement le chemin du développement et de la réussite personnelle. Il faut maintenir cette réalité en mémoire au moment ou, en tant qu’occidentaux, nous devons quitter le chemin du succès instantané et de la facilité économique pour entreprendre le chemin plus difficile du développement durable et de la réussite de notre civilisation.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout