Wind Turbines

Des vidéos d’émergence d’un futur

Dans le billet précédent, je présentais une vidéo dans lequelle Deepak Chopra expliquait le phénomène de métamorphose d’une manière que je n’avais jamais entendu, ni imaginé. Cela m’a beaucoup frappé lorsque je l’ai découvert par hasard. Il y décrit une chenille dans laquelle le futur (le papillon) s’impose au présent (la chenille mourante).

D’autre part, il y a quelques années, j’étais tombé sur un texte dans lequel on explorait une perspective selon laquelle le futur émerge en s’imposant au présent. Cette vue de l’esprit m’avais alors étonné parce qu’elle décrivait bien la dynamique de métamorphose de la société que j’avais déjà commencé à détecter.

Dans ce processus d’émergence, le futur est perçu initialement comme un jeu de l’esprit, un phénomène déviant, mais évanescent. On le perçoit comme une possibilité philosophique sans plus. C’est ce qui est arrivé avec la stratégie de l’écohérence.

Puis, la nouvelle perspective prend de la texture, de la persistance et elle devient plus constituante, elle pénètre les consciences, elle émerge. Dans le cas de la stratégie de l’écohérence, cette phase a consisté en l’atteinte d’un point où les gens autour de moi se sont mis à me poser des questions de précision sur l’écohérence. Ils ne discutaient plus pour savoir si c’était possible, mais plutôt pour savoir comment cela pouvait se faire.

Cette nouvelle perspective s’intègre graduellement à la réalité, elle en devient une dimension, elle y existe et elle y grandit. C’est la phase de consolidation : elle devient alors une option potentielle et on commence à l’intégrer dans des projets réels, elle pénètre le politique.

L’émergence de la stratégie de l’écohérence débute présentement cette phase car nous commençons à l’intégrer dans des projets indépendants qui l’utilise pour se construire et qui, en même temps, la consolide et l’étoffe.

Et là, si sa valeur est suffisamment grande et si la nouvelle perspective est assez forte pour résister aux attaques des tenants des autres perspectives, elle pénètrera le milieu de la politique. C’est le moment où le futur prend racine dans le présent. Pour l’écohérence, ce moment n’est pas encore arrivé.

En ce qui concerne globalement l’émergence d’une société durable, je crois que nous abordons la troisième phase, celle de la consolidation. Les projets de futur cohérent sont en train de s’intégrer. Alors que nous travaillons avec le concept de société écohérente pour transformer la société par l’adaptation de son industrie et de son économie aux contraintes du futur, beaucoup d’autres groupes travaillent à différentes dimensions de la société future. Nous vous en citons quelques exemples : Paul Jorion travaille au développement d’un nouveau système financier; Pierre Rabhi lance le mouvement Colibris. Plein d’autres oeuvrent dans le développement d’une prise de conscience des populations de la nécessité d’agir.

Ce sont des exemples de cette émergence du futur que je veux vous communiquer aujourd’hui, quatre plus précisément qui semblent indiquer, qu’en Occident, nous pénétrons probablement la phase de consolidation d’un nouveau futur qui est en train de s’imposer à notre présent.

Le premier est une vidéo intitulée « The Story of Stuff », lancée en décembre 2007 par un regroupement de fondations dédiées au développement durable. Voilà un 20 minutes qu'il vaut la peine d’investir pour suivre la démonstration ...


Si vous avez aimé, vous pouvez poursuivre cette piste avec le visionnement de la nouvelle vidéo, du même groupe, ciblant plus directement le problème du capitalisme et des grandes entreprises qui contrôlent la politique. Encore une fois, c’est une vidéo très bien faite et la synthèse d'un autre problème fondamental y est excellente. Lien vers le site Pour poursuivre, dans la même veine, voici la vidéo du Post Carbon Institute, intitulée « 300 Years of Fossil Fuels in 300 seconds » laquelle traite du problème de notre dépendance envers les énergies fossiles. Elle vient de remporter le « Dogooder Nonprofit Video Award » et s’est value le premier prix sur 1 350 vidéos de 750 OBNL de quatre pays. C’est une excellente synthèse.

Enfin, pour relaxer, j'ai découvert cette vidéo alors que je cherchais des représentations graphiques de structures dissipatives. Elle s’intitule « Aux arbres citoyens » et c’est la vidéo d’une chanson qu' a écrit et chanté Yanick Noah, ancien joueur de tennis étoile français. Là aussi, j’ai été très surpris de l’efficacité du message. À vous de juger en suivant ce lien.

En conclusion, ces quatre vidéos ont, comme caractéristique commune, qu’elles réussissent à communiquer de manière accessible une réalité globale qui nécessite un changement de paradigme global. Ce sont tous des virus de prise de conscience qui agissent sur les citoyens et qui préparent le terrain pour le changement de paradigme en émergence.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La transformation vers une société durable n’a jamais été aussi près de nous que maintenant. Le modèle de la croissance infinie n’a jamais été remis en question aussi intensément et surtout par une au